Skip to content

Circuit court pour un restaurant

La clientèle d’un restaurant recherche avant tout la transparence de son équipe dans la confection des plats et la provenance des produits cuisinés. Travaillez en circuit-court, s’approvisionner auprès de producteurs locaux, choisir des produits bio et de qualité, sont tout autant de clés pour la réussite de votre restaurant en France en 2020.

Pourquoi privilégier le circuit court en restaurant ?

Pour s’alimenter au quotidien, les particuliers sont de plus en plus vigilants sur les produits qu’ils achètent, ainsi que sur leur provenance et leur transformation. Cette vigilance s’étend aux repas à l’extérieur, c’est-à-dire en restaurant, notamment. La transparence est de mise pour rassurer et satisfaire les envies du client de déguster des produits sains et de qualité provenant du terroir local et encourageant une production de proximité.

Pour rassurer votre clientèle actuelle et l’élargir, nous vous encourageons à mettre en avant un storytelling concernant la provenance de vos produits, mais aussi la confection entièrement fait maison de tous les plats, etc. Manger des plats surgelés en restaurant fait fuir les clients.

S’approvisionner en circuit court : ça veut dire quoi ?

Le circuit court en restaurant désigne un circuit de distribution limitant au maximum le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le consommateur. Dans le cadre du circuit court, on parle d’un seul intermédiaire dans le cas d’une vente indirecte. Il peut également y avoir vente directe entre le producteur et le consommateur.

Le circuit court est une véritable opportunité économique qui sécurise le producteur quant à la commercialisation de sa production, mais aussi le consommateur quant à la qualité des produits qu’il déguste et assure la sauvegarde des emplois sur le territoire local. Les enjeux du développement durable ravivent constamment l’intérêt de chacun pour les circuits courts : l’urgence de la révision de nos modes de production et de consommation se faisant de plus en plus ressentir.

Pour s’approvisionner en circuit court, le restaurateur peut lui-même se rendre dans une ferme voisine ou sur un marché ou se faire livrer en direct au restaurant depuis le lieu de production situé à proximité.

Tout restaurateur peut se fournir de fruits et légumes, volailles, produits laitiers, viandes, charcuterie, vin, miel, œufs, pain et farine grâce au principe de commercialisation des circuits courts.

Encourager une alimentation durable

Le circuit court restaure le lien social entre le producteur et le restaurateur, entre le restaurateur et le consommateur et entre le producteur et le consommateur. S’il est à privilégier d’un point de vue économique, c’est aussi pour ses bénéfices sur l’environnement que le circuit court doit être encouragé. Il favorise une alimentation plus durable et plus saine pour toutes et tous.

Le véritable atout du circuit court repose sur la prise de conscience du producteur, du restaurateur et du consommateur concernant le système de production, de commercialisation, d’approvisionnement et de préparation des produits.

De plus, les producteurs en circuit court privilégient davantage une agriculture biologique durable, plus saine pour l’environnement et pour les consommateurs, ce qui assure une agriculture plus raisonnée.

Communiquer autour des circuits courts, du fait-maison et du bio

Certaines de nos Tavernes ont déjà été récompensées pour leur exigence et leur savoir-faire avec le titre de Maître-Restaurateur qui reconnaît une confection de plats entièrement fait-maison à partir de produits frais et bruts. Une distinction qualitative pouvant aisément être mentionnée à l’entrée du restaurant à l’aide d’une plaque. D’autres Tavernes disposent également du label AB accordé aux restaurants se fournissant au maximum auprès de producteurs bio et locaux.

De telles mentions à l’entrée de votre restaurant rassureront votre clientèle qui aura la preuve que votre restaurant s’approvisionne localement et ne propose pas de plats surgelés ou sous vide à sa clientèle.

Cette démarche offre une véritable transparence à la clientèle qui peut se fier aux audits réalisés par le gouvernement pour s’assurer de la qualité et du sérieux du restaurant. Ce gage de qualité concerne aussi bien des problématiques liées au fait-maison, qu’à la présence d’allergènes dans certains plats ou de traces de viandes et de poissons pour les veggies.

En 2020, la clientèle cherche une cuisine authentique préparée à base de produits sains bons pour la santé, mais respectant aussi l’environnement et assurant une agriculture plus raisonnée. Une tendance qui correspond parfaitement aux valeurs partagées des Taverniers Réunis.

Pour valoriser cette transparence et assurer la confiance de vos clients, rien de mieux que de montrer votre cuisine ou de réaliser certains plats devant vos clients.

Restez ou devenez un restaurant attractif

De nos jours, le consommateur porte une grande importance sur la transparence des restaurants, souhaitant que l’ensemble du processus de confection du plat soit identifiable, de la provenance des produits, jusqu’à leur transformation en cuisine. Cette volonté de comprendre ce que l’on mange fait de plus en plus l’unanimité et le fait de manger local est une tendance correspondant aux valeurs premières des Taverniers Réunis.

En vous approvisionnant en circuit court, votre restaurant est sûr de pourvoir proposer à sa clientèle des produits frais de qualité. En toute transparence, il sera possible à chaque client de connaître l’origine des produits s’ils posent la question à vos serveurs. La fraîcheur du produit est un gage de qualité que votre clientèle saura ressentir dans chacun de vos plats.

En s’attablant dans votre Taverne, chaque client pourra profiter d’une ambiance conviviale et chaleureuse tout en se régalant avec des produits frais du terroir. Quoi de mieux pour mettre en valeur des plats d’antan pour une cuisine traditionnellement française ? S’approvisionner en circuit court ne pourra que donner plus de sens à chacun de vos plats.