Skip to content

Comment assurer son restaurant ?

S’assurer dès l’ouverture de son restaurant, c’est comme souscrire à un contrat d’assurance dès la signature d’une maison ou lors d’un contrat de location. Créer son restaurant, c’est lancer son entreprise, et mieux vaut ne pas passer outre les démarches administratives et légales pour éviter les mauvaises surprises.

Voici notre guide pour vous aider à assurer votre restaurant.

Quelles assurances sont obligatoires pour un restaurant ?

Pour ouvrir un restaurant, plusieurs assurances sont obligatoires, d’autres sont facultatives mais peuvent se révéler utiles concernant votre statut de restaurateur et de chef d’entreprise.

Les assurances obligatoires dans un restaurant sont les suivantes :

  • l’assurance en responsabilité civile pour les professionnels ;
  • l’assurance de mutuelle collective pour les salariés ;
  • l’assurance auto des véhicules professionnels si votre restaurant en a.

Voici une liste non exhaustive des assurances facultatives auxquelles vous pouvez également souscrire :

  • l’assurance pour les locaux professionnels ;
  • l’assurance perte d’exploitation.

Faisons le point sur ces différentes assurances pour ouvrir un restaurant.

L’assurance responsabilité civile pour les professionnels

Si la loi n’impose pas au restaurateur de s’assurer contre les dommages qu’il pourrait subir, il est toutefois obligatoire de s’assurer pour les dommages que vous pourriez causer à autrui au sein de votre restaurant. Cette assurance en responsabilité civile pour les professionnels permet d’assurer la sécurité de vos clients au sein de votre établissement.

L’assurance en responsabilité civile professionnelle se distingue de l’assurance en responsabilité civile personnelle. Il est indispensable de souscrire à cette assurance pour l’ouverture de votre restaurant pour que vous soyez couvert contre :

  • les dommages liés à votre activité ;
  • les dommages dont vous seriez responsable ;
  • les dommages dont l’un de vos salariés serait responsable ;
  • les dommages tels que les intoxications alimentaires ;
  • les dommages causés par l’un de vos équipements ou matériels.

L’assurance responsabilité civile professionnelle vous couvre aussi bien lorsqu’un client ou un salarié tombe à cause d’un sol glissant que si vous ébouillantez un consommateur en renversant son café ou autre.

Les compagnies d’assurance proposent généralement des solutions sur-mesure concernant les dommages liés aux produits alimentaires.

La mutuelle collective pour les salariés

Parmi les assurances obligatoires auxquelles doivent aujourd’hui souscrire les restaurateurs employant des salariés, on retrouve, depuis le 1er janvier 2016, la mutuelle collective pour les salariés. Toutes les entreprises de plus et de moins de 50 salariés doivent respecter cette nouvelle législation depuis cette date.

Si vous avez du personnel au sein de votre restaurant, la mutuelle collective n’est pas une option. Si vous n’y souscrivez pas, vous serez en infraction.

Faut-il assurer votre restaurant et ses équipements ?

Équiper un restaurant coûte cher, qu’il s’agisse de la salle ou de la cuisine. Pour protéger les différentes pièces de votre local (salle pour la clientèle, cuisine, espaces de stockage des produits alimentaires, etc.), vous pouvez vous couvrir contre des dommages en souscrivant à une assurance pour vos locaux professionnels. Cette assurance reste facultative.

Vous serez alors notamment couvert contre :

  • les incendies ;
  • les intempéries et autres catastrophes naturelles (tempête, neige, grêle, inondation, etc.) ;
  • les actes de vandalisme ;
  • les émeutes ;
  •  

Pour un restaurant, il peut être intéressant d’ajouter des garanties supplémentaires concernant la détérioration ou le vol des marchandises, par exemple. Vous serez ainsi couvert pour les pertes de vos aliments lorsque votre congélateur tombe en panne.

Assurer un véhicule professionnel

Que vous disposiez d’un ou de plusieurs véhicules professionnels pour votre restaurant, pour effectuer des livraisons ou vous rendre chez des producteurs locaux pour vous fournir, une assurance auto sera obligatoire.

Sur le même principe que l’assurance responsabilité civile professionnelle, vous devez vous assurer au tiers et ainsi être couvert contre les dommages dont vous seriez responsable.

Il existe différentes options complémentaires facultatives que nous vous conseillons :

  • une assurance pour les dommages causés par un tiers ;
  • une assurance contre le vol de vos marchandises à l’intérieur de votre véhicule ;
  • une assurance conducteur vous couvrant ainsi que vos salariés si vous vous blessez lors d’un accident pour lequel vous êtes responsable ;
  • une assurance dépannage en moins d’une heure, 24h/24 et 7j/7.

L’assurance perte d’exploitation : une option ?

Facultative mais pouvant se révéler bien pratique, l’assurance perte d’exploitation couvre le restaurateur en cas de sinistre impactant son activité. Suite à une inondation, un incendie ou du vandalisme, vous pouvez être obligé de fermer votre restaurant pendant une certaine période, qui entraînera forcément une baisse dans votre chiffre d’affaires.

L’assurance perte d’exploitation couvre la baisse de votre niveau d’activité et évite que votre restaurant vous coûte trop d’argent pendant sa période de fermeture.

Pourquoi souscrire à une assurance multirisque ?

S’il est possible de souscrire à ces différentes assurances auprès de différentes compagnies, une assurance multirisque peut être une solution à envisager. En effet, elle permet d’effectuer un seul contrat auprès d’un seul assureur, ce qui vous permet de négocier une couverture globale à un prix plus intéressant.

Sont comprises dans une assurance multirisque professionnelle pour restaurant :

  • l’assurance de responsabilité civile professionnelle ;
  • et l’assurance de votre restaurant et de ses équipements.

Un contrat multirisque vous permet également d’ajouter les options suivantes :

  • l’assurance perte d’exploitation ;
  • l’assurance assistance juridique en cas de poursuites par un fournisseur ou un client ;
  • la garantie sommelier ;
  • la garantie destruction et décontamination (pratique en cas d’exposition à un problème de salmonelle notamment).

 

La surface de votre établissement, le chiffre d’affaires de votre restaurant, ainsi que le nombre de salariés que vous employez aura un impact sur le coût de l’assurance de votre restaurant, que vous choisissiez l’assurance multirisque ou de souscrire à différentes assurances. Lorsque vous comparez les devis, soyez vigilant sur le montant de la franchise en cas de sinistre.