Skip to content

Franchise vs. Commerce Associé

Franchise et commerce associé disposent de modes de fonctionnement quelque peu différents. Chaque modèle bénéficie d’arguments convaincants pour les futurs chefs d’entreprise. Sachez que la principale différence entre la franchise et le commerce associé repose sur l’organisation verticale de l’une et l’organisation horizontale de l’autre.

Voici de quoi vous éclairer dans cet article.

Commerce associé : un groupement d’entrepreneurs

Un commerce associé fonctionne avec un groupement d’entrepreneurs indépendants, chacun membre et actionnaire du réseau collectif. Chaque membre reste indépendant financièrement et juridiquement. Le réseau vient fixer des règles communes et chaque entrepreneur les respecte en exploitant son activité propre, sur un état d’esprit commun et une enseigne commune.

Contrairement à une franchise, dans le cadre d’un commerce associé, tous les entrepreneurs bénéficient des services et des moyens mutualisés du réseau. Chacun détient d’ailleurs une participation et la mutualisation permet aux établissements distincts de bénéficier d’une plus grande force de négociation auprès des fournisseurs, par exemple.

Les membres du réseau du commerce associé dispose d’un rôle dans le développement, l’organisation et le devenir de l’enseigne, raison pour laquelle il est question d’une organisation horizontale. Chacun a son mot à dire sur l’utilisation du budget de communication du réseau, sur les orientations futures de l’enseigne, mais aussi sur l’évolution du concept liée au commerce associé.

Les groupements d’entrepreneurs s’organisent autour d’une structure centrale, ou de plusieurs dans certains cas. Les entrepreneurs en sont les actionnaires et les utilisateurs. Des blocages ou des ralentissements peuvent parfois se faire ressentir dans la prise de décisions lorsque l’accord de certains membres prend trop de temps, mais des alternatives sont envisageables.

Franchise : une organisation verticale

Dans le cas d’une franchise, les franchisés sont rattachés à une enseigne principale sans être des associés du réseau. Une entreprise indépendante devient une enseigne et son modèle réussi est alors démultiplié et reproduit à l’identique.

Une franchise est dirigée par un franchiseur détenteur du savoir-faire et de la marque franchisés. Sur le principe de l’organisation verticale, ce franchiseur se trouve à la tête du réseau et s’occupe de son organisation et de son fonctionnement.

La souscription à différentes obligations est indispensable pour le franchisé concernant :

  • la transmission du savoir-faire ;
  • l’utilisation de l’enseigne.

Contrairement au commerce associé qui fonctionne sur le principe de la collaboration, dans un système de franchise, les franchisés sont les clients du franchiseur. Leur avis n’est pas pris en compte dans les décisions prises pour l’évolution du réseau, ils utilisent l’enseigne à laquelle ils appartiennent et en suivent les changements.

Pour pouvoir participer aux décisions ayant un impact direct sur leur activité, les franchisés peuvent parfois s’inscrire à des réseaux associés. Sinon, seul le franchiseur s’occupe du processus de décisions des évolutions à mettre en place dans les franchises.

Commerce associé ou franchise : comment choisir ?

Franchise et commerce associé sont deux formes de partenariat qui, comme vous avez pu le voir, diffèrent. Le choix des futurs chefs d’entreprise se base bien souvent sur le parcours professionnel de chacun. Certains ont besoin de se sentir impliqués et indépendants, d’autres disposent de leurs propres compétences en comptabilité, en marketing, etc.

Chaque restaurateur cherchant à intégrer un réseau de franchise ou de commerce associé doit se poser les bonnes questions pour déterminer le modèle économique correspondant le mieux à son profil.

Le collectif des Taverniers Réunis : un commerce associé

Le collectif des Taverniers Réunis regroupant un réseau de 33 restaurants en France a choisi le modèle coopératifdu commerce associé pour sa chaîne de restaurant La Taverne (anciennement connue sous le nom Relais d’Alsace).

Cette décision a permis de créer une véritable famille de restaurateurs indépendants et une solidaritéindispensable au bon fonctionnement du réseau a pu se développer.

Le commerce associé permet aux taverniers exploitants de travailler dans un esprit de coopération apportant son lot de richesse humaine. L’état d’esprit entrepreneurial partagé par chaque restaurateur indépendant permet à chacun de bénéficier de nombreux avantages pour développer son activité tout en proposant une qualité et une diversité de recettes séduisant une large clientèle.

Chaque entrepreneur reste libre de ses décisions pour son restaurant, tout en bénéficiant de la force du collectif des Taverniers Réunis. Le commerce associé permet à chacun de bénéficier de la notoriété des autres restaurants de la chaîne en France avec des établissements ouverts dans différentes régions. De plus, il est plus facile de faire poids dans les négociations avec les fournisseurs en appartenant à un groupe qu’en se présentant comme entrepreneur seul.

Le collectif des Taverniers Réunis se positionne comme héritier des tavernes d’antan et accueille des restaurateurs souhaitant partager la même vision de la cuisine généreuse et authentique.

La richesse d’un réseau en commerce associé se caractérise par :

  • l’échange constant de nos expériences ;
  • le partage de conseils et d’informations ;
  • la transmission de notre savoir-faire et de nos compétences ;
  • la solidarité entre les membres, etc.

Chaque  membre du collectif des Taverniers Réunis conserve sa liberté d’entreprendre tout en bénéficiant de la force du réseau.

Comment intégrer un commerce associé ?

Un entrepreneur souhaitant intégrer un commerce associé comme celui des Taverniers Réunis doit entrer en contact avec le développeur de la coopérative.

Nos co-gérants étudient ensuite votre dossier et notamment la solidité financière de votre projet. Vos compétences en tant que restaurateur seront également évaluées, les Taverniers Réunis revendiquant depuis toujours une cuisine de qualité.

Lors de la sélection, la personnalité du candidat a également son importance dans notre politique de recrutement. Un commerce associé, contrairement à une franchise, convient à des profils aimant solidarité et coopération. L’individualisme n’est pas une qualité dans ce genre d’organisation et les profils recherchés sont ceux d’entrepreneurs aimant l’indépendance, l’esprit d’équipe et le challenge.

Dans un mode de fonctionnement en réseau, chaque entrepreneur doit être en mesure de mettre son intérêt personnel et celui de la collectivité à un niveau égal. Dans un groupement comme celui des Taverniers Réunis, les entrepreneurs partagent aussi bien les enjeux du commerce associé que ces contraintes. Chaque membre du collectif doit être un ambassadeur des valeurs et des traditions de l’enseigne.