Skip to content

Patron et salariés heureux, les recettes du bonheur

Les bonnes habitudes se prennent dès les premiers jours dans votre relation avec l’équipe de votre restaurant. L’expérience collaborateur entre patron et salariés se développe dès la phase de recrutement. Soigner la relation patron salariés, c’est déjà soigner les relations salariés clients.

L’expérience collaborateur

Si l’expression « expérience collaborateur » est trop souvent prise pour du jargon marketing, l’importance du parcours de l’employé au sein de l’entreprise est en vérité primordiale. C’est un concept qui vise à remettre l’humain au cœur de l’entreprise.

Pour parler d’authenticité et de convivialité, tout commence par le bien-être des salariés au travail. Le patron d’une entreprise a pour responsabilité de savoir ce que vivent ses employés au quotidien et de mettre en place les bons gestes pour améliorer leur bien-être au travail.

En restauration, tout collaborateur doit être formé correctement aux missions qui lui sont confiées. Ils doivent être bien accueillis par le patron mais aussi par le reste de l’équipe afin de se sentir bien et en confiance dans son travail. Pour effectuer ses missions, il est important que chaque collaborateur dispose des moyens techniques et logistiques nécessaires à la fluidité de ses missions. Entretenir de bonnes relations entre la hiérarchie et les personnes en salle ou en cuisine permet à ces derniers de faire remonter des difficultés, d’être écoutés et au patron de faire le nécessaire pour améliorer la situation en cas de problème.

Un salarié heureux au travail est plus productif

Soutenu par sa hiérarchie et heureux à son poste, un salarié sera d’autant plus motivé et productif dans son travail. Le taux d’absentéisme chez les personnes se sentant bien au travail est également bien plus faible. Il est aussi à noter que ces personnes restent plus longtemps au sein de la même entreprise.

Une bonne communication au sein de l’équipe, mais aussi avec la hiérarchie renforce la cohésion de l’équipe et sa fidélité. La qualité du service en salle et de la préparation des plats en cuisine n’en sera que meilleure.

L’expérience collaborateur en restauration est primordiale et la qualité du service en dépend directement. Une bonne réputation en termes de management et de bien-être des salariés est d’autant plus importante en restauration où la concurrence est très importante.

Fidéliser son personnel

Les perspectives d’évolution de l’entreprise sont plus aisées dans un restaurant où les équipes sont stables avec une faible rotation. Pour rendre cela possible, il est important d’échanger régulièrement avec chacun d’entre eux pour savoir s’ils se sentent bien à leur poste.

Le salarié est d’autant plus motivé lorsqu’il sait que son patron essaiera de le changer de poste parce qu’il possède l’envie et les compétences de prendre de nouvelles responsabilités. En étant sur le terrain, c’est-à-dire en salle ou en cuisine, pour motiver ses équipes, le patron encourage ses employés.

Si le renouvellement naturel des équipes est sain pour l’entreprise, une équipe heureuse fait généralement des clients heureux. Ces derniers ressentent la bonne humeur dans le service et cette bonne ambiance les aide à passer un moment convivial avec leurs proches.

Rigueur et bonne ambiance

Si une ambiance trop décontractée au travail ne porte pas ses fruits dans un restaurant, une atmosphère stressante n’est pas la bonne idée non plus pour que votre équipe se sente bien et que vos clients ressentent une véritable convivialité en entrant à La Taverne. Trouver le bon équilibre entre la rigueur et la décontraction est la clé de la réussite pour proposer une qualité de service irréprochable aussi bien en cuisine qu’en salle.

Mettre en place un management respectueux de son équipe apporte de meilleurs résultats que les cris. Une intégration en douceur de tout nouveau collaborateur est également importante. Tout nouveau membre doit pouvoir se sentir à l’aise pour faire ses preuves. S’il est passionné du métier, il sera désireux d’apprendre et vous ne pourrez qu’être satisfait.

Former les nouveaux collaborateurs leur permet de découvrir l’univers propre à votre restaurant et d’appréhender la répartition des tâches dans l’établissement. Pendant cette période d’intégration, si le nouveau collaborateur doit faire ses preuves, il est également important qu’il passe quelques jours en cuisine s’il s’agit d’un serveur ou de quelques jours en salle s’il s’agit d’un cuisinier. Cela permet au nouveau membre de votre équipe de voir le fonctionnement de votre restaurant au-delà de son propre poste. Cela lui permet d’éviter les frictions ente cuisine et salle et de se familiariser avec le reste de l’équipe avant de faire face aux clients.

Tout en étant exigeant, il est possible de bien accueillir vos nouveaux collaborateurs pour une expérience réussie : un véritable enjeu pour les performances de l’entreprise.

Hospitalité, convivialité, authenticité sont des valeurs que vous voulez transmettre à votre client ? Commencez par les transmettre à vos collaborateurs.

Quand faire le point avec ses collaborateurs ?

Afin de ne manquer aucune étape clé de l’expérience collaborateur, le patron du restaurant doit être à l’écoute de chaque membre de son équipe pendant :

  • la période de recrutement ;
  • les premiers jours de travail ;
  • la période d’intégration ;
  • la période d’essai ;
  • les possibilités de mobilité de poste ;
  • les possibilités d’évolution de poste.

Dans le secteur de la restauration, le management est souvent trop hiérarchique et a tendance à privilégier l’autorité plutôt que l’authenticité, la discipline plutôt que l’écoute.

Une entreprise est en droit d’avoir des exigences envers ses employés. Ces derniers ont des droits, mais aussi des devoirs. La bonne relation entre les employés et leur employeur ne peut donc fonctionner que par réciprocité. Ainsi, il est important qu’un patron de restaurant soit à l’écoute de ses équipes, mais il est aussi important que les employés le soient à l’égard de leurs collègues, manager et directeur.

Ce n’est pas facile de changer ses pratiques, pourtant cela permet de moderniser son approche et de s’inscrire dans l’ère du temps. Il est important que l’humain soit au cœur de l’entreprise pour un travail plus collaboratif et plus moderne porteur de sens.